Laleuw – Martinache – Du 9 février au 18 mars

0

Dense, vivant, exubérant, tout explose, fourmille, scintille. Les fragments de tissus collés, cousus, brodés, peints ou pailletés, prennent une nouvelle norme, sorte d’allégorie de nos propres vies. Par cet entremêlement de couleurs, de motifs et de procédés, Stéphanie Laleuw convoque des traditions, des territoires et des époques différentes mêlant des morceaux d’histoire personnelle, pour rappeler l’extraordinaire richesse du métissage, de la diversité et la nécessaire transmission.

Ce glissement de la peinture vers l’univers pixellaire a permis à François Martinache d’explorer de nouveaux champs picturaux qui renouvellent notre “point de vue” sur ce médium. En effet l’utilisation d’éléments hétérogènes, provenant de répertoires de différentes provenances, perturbe l’espace du tableau ou plutôt de l’image. On peut y voir des univers mutants composés d’agrégats hétéroclites parfois solides (parfois fluides ou gazeux), des réseaux, des criblages, des mondes complexes qui nous interpellent quant à l’espace dans lequel on se trouve.

// Vernissage le 13 février à 18h00
// Goût’Art le samedi 17 février de 14h à 16h

Partager.

Les commentaires sont fermés.